Ne vivons plus comme des esclaves !

ATHÈNES SUR UN VOLCAN (photos)

Décembre 2014


Ante-scriptum : dernières nouvelles !
- 9 décembre : MULTIPLICATION DES OCCUPATIONS, notamment la Faculté de Droit à Athènes et l’Université Aristote à Thessalonique, depuis cette nuit. Carte en cours de mise à jour ici
- 9 décembre : CHUTE DE LA BOURSE D’ATHÈNES de 12,78%, record en une seule séance depuis 1987.
- 9 décembre : le gouvernement annonce des ÉLECTIONS ANTICIPÉES (présidentielles le 17 décembre, puis législatives probablement le 1er février) et se présente comme le rempart contre le désordre en s’appuyant sur la peur et la confusion distillées par les mass-médias à l’égard des opposants.
- 10 décembre : RADICALISATION de certains insurgés (bombe devant une banque ce matin, circulation des adresses privées de ministres et hauts-responsables, etc.).
- 10 décembre : VICTOIRE DE NIKOS ROMANOS qui arrête sa grève de la faim et appelle le soulèvement populaire à continuer la lutte.
- 11 décembre : le COMMISSAIRE EUROPÉEN PS MOSCOVICI ANNONCE QU’IL VA ALLER SOUTENIR LE CANDIDAT DE DROITE en Grèce, Stavros Dimas, les lundi 15 et mardi 16 décembre (comme Hollande nouvellement élu était allé soutenir le candidat de droite Samaras en juin 2012, archive ici). « C’est le message que je leur porterai : la Grèce doit continuer à se réformer (...) le gouvernement grec a fait beaucoup d’efforts (...) la candidature de Monsieur Dimas est un signal fort pour l’Europe » a déclaré Moscovici sur Europe1 et Twitter. Projection d’œufs pourris et de yaourts en perspective, à Athènes !
- 11 décembre : on apprend la MORT D’UN ENFANT DE 5 ANS DIRECTEMENT À CAUSE DE LA BAISSE DES MOYENS DE SANTÉ. Les hôpitaux entre Athènes et Thessalonique (5h de route) ne disposent plus d’aucune unité de soins intensifs pour enfants. Le petit garçon est mort dans une Grèce centrale complètement sous-équipée au prétexte de payer une dette inique et de poursuivre les pseudos "réformes". Triste réponse de la vie quotidienne à Moscovici, Dimas, Venizelos, Samaras, et à leurs complices.
(à suivre...)



ATHÈNES SUR UN VOLCAN
QUELQUES PHOTOS

Voici quelques photos envoyées par Yannis Youlountas depuis Athènes, en ce début décembre 2014 (Yannis est membre de l’assemblée de réoccupation de l’Ecole Polytechnique et tourne également, caméra au poing, au cœur des événements, avec l’appui des insurgés).

Les manifestations, émeutes et occupations se multiplient chaque jour, notamment à cause de la tyrannie du pouvoir à l’égard de Nikos Romanos, jeune prisonnier anarchiste de 21 ans en grève de la faim, privé de la possibilité d’étudier et particulièrement maltraité. Nikos est, de surcroît, l’ami d’enfance d’Alexis Grigoropoulos, assassiné le 6 décembre 2008, à l’âge de 15 ans, par un policier dans le quartier d’Exarcheia à Athènes, provoquant un mois d’émeutes retentissantes dans toute la Grèce. Nikos est naturellement devenu le nouveau symbole de la violence exercée sur la population et des luttes qui s’amplifient.

Toutes les photos ci-dessous ont été prises par Yannis Youlountas et sont en creative commons 2 (totale liberté d’usage et de copie, aux seules conditions de mentionner la source et ne de pas en faire un usage commercial). Autre usage, questions :
maud@nevivonspluscommedesesclaves.net

Yannis a également écrit un texte sur la situation. Pour le lire, cliquer ici.


Nikos Romanos, jeune prisonnier de 21 ans en grève de la faim
et ami d’enfance d’Alexis Grigoropoulos

Manifs fleuves à Athènes

Déploiements policiers et militaires

Le parlement sous haute surveillance

Le pouvoir sous pression

Face à face

Multiplication des tags

Multiplication des émeutes

Une colère parfois aveugle

Cible principale : les banques

La température monte

Occuper la rue

Sur les barricades

Devant l’École Polytechnique

Détournement d’un bus en barricade géante

Destination : insurrection sociale

Barbecue de bus aux fines herbes

L’autre statue de la liberté

L’École Polytechnique occupée

A nous tous de décider

Reconquête d’un symbole

Ne vivons plus comme des esclaves

Je lutte donc je suis

Lendemain d’émeute

Même les chats sont sur les barricades

La police surveille les occupations

Drôle d’oiseau

Mémoire de Rémi Fraisse (près d’Alexis Grigoropoulos)

Rémi Fraisse, symbole de la violence du pouvoir,
du Testet à Exarcheia

Je lutte donc je suis



APPEL À SOUTIEN : PROCHAIN FILM

Après NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES, Yannis est en train de tourner son prochain film. On peut vous dévoiler que ça se déroule, bien sûr, en Grèce (Athènes, Exarcheia, Paros, Crète...), mais aussi en Espagne (Barcelone, Séville, Marinaleda, Somonte, Jerez, San Lucar...). On vous laisse découvrir de belles, très belles surprises !

On peut aussi vous annoncer le titre : JE LUTTE DONC JE SUIS ("AGONIZOMAI ARA IPARKO", "LUCHO LUEGO EXISTO") et le sous-titre : un vent du sud contre la résignation.

Si vous voulez aider Yannis à financer son prochain film À BUT NON LUCRATIF (le réalisateur et toute l’équipe du film sont entièrement bénévoles, seuls les frais principaux, déplacements et fournitures sont remboursés), qui SERA MIS EN LIGNE ET EN TÉLÉCHARGEMENT GRATUIT, porté et géré par l’association Anepos, vous pouvez le soutenir sans attendre, pour lui permettre d’aller au bout. L’ENJEU EST D’IMPORTANCE. Merci d’avance de votre soutien.

Trois possibilités très simples :

1) soit par PAYPAL

2) soit par CHÈQUE
à l’ordre de ANEPOS
à envoyer à : ANEPOS / soutien film "JE LUTTE DONC JE SUIS"
Boite postale 10, 81 540 SORÈZE

3) soit par VIREMENT
IBAN d’ANEPOS : FR46 2004 1010 1610 8545 7L03 730
BIC : PSSTFRPPTOU


Merci pour tous ceux qui, grâce à vous, auront l’accès GRATUIT au film JE LUTTE DONC JE SUIS, un vent du sud contre la résignation.

L’équipe du film / association Anepos

PS : pour toute question concernant le budget ou le financement de JE LUTTE DONC JE SUIS, n’hésitez pas à contacter Maud au 06 18 26 84 95 (administration du film) ou
courriel Maud.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | ACS powered