Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 15 mai 2017
par  Lucien Farhi, Martine Lalande

Qui a peur des génériques ? - Cordel N°46

Qui a peur des génériques ?<code>
Les médicaments dits génériques ont mauvaise réputation en France. La Sécurité sociale a dépensé 154 millions d’€, en 2016, de prime pour les pharmaciens, pour les convaincre de vendre des génériques plutôt que les spécialités d’origine. Et cela, sans compter des (...)

En réponse à...

samedi 20 mai 2017 à 23h09

Bonjour,

Merci pour cecordel, dont le titre est bien trouvé.

En pratique au cabinet médical, nous prescrivons systématiquement en DCI depuis l’obligation légale de le faire au 1er janvier 2015 (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029761800&categorieLien=id) et on n’hésite pas à dire aux gens que c’est la loi, et pas une fantaisie ou une volonté de les brimer, ni une entente dégueulasse entre soignants et caisses de sécu ou mutuelles pour économiser de l’argent.

Bien sûr, il y a des patients, des pathologies ou des médicaments qui nous amènent à mentionner "non substituable", et pour bien faire il faudrait bien étudier pourquoi on le fait ( en dehors des situations bien établies données dans le cordel, qui sont des situations rationnelles reliées à des pb pharmacodynamiques). Par exemple, les produits de substitution aux opiacés = nous demandons systématiquement si le patient prend le générique ( buprénorphine) ou le princeps (subutex). Ou bien les patients aux profils psychologico-psychiatriques particuliers qui ne peuvent pas accéder à l’explication sur les molécules, les princeps, les excipients et tout le toutim ( patients psychotiques, borderline).

On tombe sur un os à chaque nouveau patient qui désire être suivi au cabinet médical, parce que les ordos des collègues font le double ou le triple des nôtres, contiennent systématiquement des molécules nulles, et immanquablement une ou plusieurs lignes " non substituables". Et là, le boulot commence : par où faut-il élaguer —> virer toutes les mentions non substituables ? changer les molécules à mauvaise balance bénéfices-risques ? déprescrire ? A savoir que c’est très coûteux de faire des changement pas à pas, et donc de recopier de sa main des médocs pourris, mais qu’il faut au moins garder un temps pour ne pas effrayer les gens et risquer l’effet nocebo de la déprescription...

Ensuite, le dialogue sur les excipients me laisse toujours dubitative. Les excipients du princeps donnent des effets secondaires auxquels tout le monde s’est habitué, les soignants comme les soignés, et que personne ne déclare à la pharmaco vigilance. Dire que les génériques contiennent parfois des excipients à effet notoire, ça me fait un peu sourire.
Et il me semble que le cordel pourrait parler aussi des labos, qui même s’ils ont perdu le brevet pour un médicament princeps, ont acheté ou se sont mis sous le coude un ou plusieurs "petits" labos qui font les génériques dudit princeps, donc ça n’est pas perdu pour tout le monde.
Et pourrait aussi dire que la plupart des médicaments, princeps ou génériques, sont pratiquement tous faits en Inde ou en Chine, qu’ils arrivent en vrac dans des camions, et seulement emballés en Europe...

Enfin, le cordel doit dire, comme Martine l’a dit dans son commentaire, que la délivrance est LA pierre angulaire, ou bien que la pharmacie et LE point névralgique. Les pharmacien.ne.s DECIDENT quel générique ( parmi la myriade) ils.elles délivrent, et cela en fonction du MARCHE, c’est-à-dire de contrats signés avec les labos fournisseurs. Et ceci n’est pas stable, donc une personne âgée habituée effectivement à une marque, se voit parfois d’un mois sur l’autre virer sur une autre pour des questions de CONCURRENCE, ce qui est donc en soi inadmissible si on considère que ça a des conséquences sur la santé.

Lanja

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2022

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 48 prochains mois

Annonces

Pour les migrants !


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 6 octobre 2022

Publication

489 Articles
56 Albums photo
35 Brèves
Aucun site
34 Auteurs

Visites

15 aujourd’hui
257 hier
227514 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés